BUSINESS

T-Mobile USA regroupera ses activités cellulaires avec MetroPCS Communications

10/03/2012 09:50 EDT | Updated 12/03/2012 05:12 EST
BERLIN - La société-mère de T-Mobile USA a annoncé mercredi le regroupement de ses activités de téléphonie cellulaire avec celles de MetroPCS Communications.

Deutsche Telekom AG précise que son conseil d'administration et celui de MetroPCS ont tous deux accepté cette transaction

Deutsche Telekom détiendra une participation de 74 pour cent dans la nouvelle entreprise, qui conserverait le nom T-Mobile. Les actionnaires de MetroPCS détiendront la participation restante et recevront un paiement d'environ 1,5 milliard $ US.

Des analystes estiment que ce regroupement pourrait renflouer deux entreprises qui peinent à survivre sur le marché américain de la téléphonie sans fil.

La fusion avec MetroPCS — dont le siège social se trouve à Dallas et qui compte 9,3 millions d'abonnés — ne sera pas suffisante pour que T-Mobile USA et ses 33,2 millions d'abonnés ravissent la troisième place aux États-Unis à Sprint Nextel.

L'entente donnerait toutefois à T-Mobile USA un accès élargi à la bande passante, un facteur essentiel au moment où les fournisseurs de téléphonie cellulaire cherchent à augmenter leur capacité à offrir des services sans fils à large bande.

L'an dernier, AT&T avait accepté d'acheter T-Mobile USA pour 39 milliards $ US, essentiellement pour la même raison. Cette transaction avait toutefois été rejetée par les autorités, qui craignaient l'impact sur la concurrence si le deuxième fournisseur en importance devait gober le quatrième.

Deutsche Telekom explique que la nouvelle compagnie aurait des revenus d'environ 24,8 milliards $ US et que les économies d'échelle pourraient atteindre 6 ou 7 milliards $ US.

L'entente doit encore être entérinée par les actionnaires et les autorités réglementaires. Le feu vert gouvernemental devrait être plus facile à obtenir cette fois-ci, puisqu'il s'agit de deux petites entreprises et que T-Mobile USA perd des clients depuis des années. Les deux entreprises utilisent aussi des technologies différentes, ce qui signifie que les appareils de l'un ne fonctionneraient pas sur le réseau de l'autre.

Il s'agit toutefois d'un problème temporaire, puisque les deux fournisseurs sont à déployer la même technologie 4G.