POLITICS

Des médicaments peut-être dangereux vendus au Canada

09/12/2014 05:57 EDT | Updated 09/12/2014 05:59 EDT
Shutterstock / luchschen

Des compagnies pharmaceutiques canadiennes auraient vendu, ici et aux États-Unis, des médicaments de mauvaise qualité, selon une enquête du quotidien Toronto Star publiée jeudi.

En février 2013, les autorités américaines ont relevé des problèmes dans le processus de fabrication d'une usine du Canada. L'agence américaine du contrôle pharmaceutique a alors envoyé une lettre à la firme Apotex, pour exiger les corrections immédiates dans son usine de Toronto.

De plus, la Food and Drug Administration (FDA) met en ligne ses rapports d'enquête sur son site web. En quelques clics, il possible de trouver des rapports d'inspection et des correspondances entre l'agence et les pharmaceutiques.

Au Canada, ces informations sont pratiquement impossibles à obtenir. Santé Canada ne rend jamais rends jamais publics les résultats de ses enquêtes. Impossible de savoir, donc, si les enquêteurs canadiens ont visité l'usine d'Apotex et assuré le suivi au nom des consommateurs canadiens.

« La FDA est capable de montrer une certaine rigueur, un certain mordant, ce que Santé Canada n'est pas capable de faire. » — Marc-André Gagnon, professeur spécialisé en politique pharmaceutique à l'Université Carleton.

Selon le Toronto Star, l'agence américaine aurait déterminé que des médicaments non conformes avaient été vendus au Canada. Apotex n'a pas voulu commenter cette information.

« Les médicaments qui sont contaminés sont très dangereux, parce que qui prend les médicaments? Les gens qui sont malades », rappelle Amir Attaran, de l'Institut de recherche sur la santé des populations de l'Université d'Ottawa. « Ce sont des gens dont le corps est faible, un médicament contaminé peut les tuer. »

Par courriel, l'Association canadienne du médicament générique indique que ses membres restent déterminés à prendre toutes les mesures nécessaires pour « continuer à offrir aux Canadiens des produits pharmaceutiques de la plus haute qualité. »

La ministre canadienne de la Santé, elle, assure qu'elle déposera sous peu une nouvelle loi pour augmenter la transparence de l'agence canadienne.

Avec les informations de Daniel Thibeault

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Also on HuffPost

Quelques statistiques sur la santé des Canadiens