NEWS
01/31/2012 12:27 EST | Updated 04/01/2012 05:12 EDT

Europe de l'Est: la vague de froid a fait 58 morts, selon un nouveau bilan

KIEV, Ukraine - Des dizaines de sans-abri sont décédés et des centaines de personnes ont été hospitalisées en Europe de l'Est en raison de la vague de froid qui frappe actuellement la région.

Au moins 58 morts ont été rapportés au cours de la dernière semaine alors que le mercure est descendu jusqu'à -27 degrés à certains endroits. Les cas d'hypothermie et d'engelures se sont multipliés dans les hôpitaux. La neige et la glace ont rendu les routes impraticables et causé des pannes d'électricité.

L'Ukraine compte parmi les pays les plus durement touchés. Au moins 30 personnes sont mortes dans ses rues enneigées, dans les hôpitaux ou dans des maisons au cours des quatre derniers jours. Selon les autorités, la plupart des victimes étaient des itinérants alors que d'autres avaient consommé de l'alcool et n'étaient pas au courant du danger.

Le gouvernement ukrainien a érigé des centaines de tentes à travers le pays afin de permettre aux sans-logis de se réchauffer tout en savourant des sandwichs, du thé et du café. Cela pas empêché l'hospitalisation de plus de 540 personnes.

Selon Svitlana Tikhonenko, porte-parole du ministère ukrainien de la Santé, les hôpitaux ont reçu la consigne de prolonger le séjour des patients sans domicile même si leur traitement était terminé pour les protéger du froid.

Mme Tikhonenko a assuré que ces deux mesures avaient permis de sauver des vie. Il y a deux ans, une vague de froid avait fait 47 morts en Ukraine.

Du côté de la Pologne, cinq personnes sont décédées d'hypothermie durant les dernières 24 heures, portant le bilan à 15 dans ce pays, selon la police polonaise. Mardi, la température a plongé à -27 degrés dans le sud-est et devait descendre jusqu'à -29 degrés durant la nuit.

En Roumanie, le ministère de la Santé a annoncé que la vague de froid avait fait deux victimes depuis la veille et que le nombre de morts s'élevait maintenant à huit. À la tombée de la nuit, le thermomètre indiquait -20 degrés à Budapest.

Les autorités russes ont affirmé qu'une personne était morte de froid à Moscou, où le mercure oscillait autour de -20 degrés. Le ministère des Urgences du pays n'a rapporté aucun autre décès lié à la température.