NEWS
02/05/2012 01:34 EST | Updated 04/06/2012 05:12 EDT

Coupe du monde de ski alpin féminin: Préfontaine 16e à Garmisch dimanche

GARMISCH-PARTENKIRCHEN, Allemagne - La Canadienne Marie-Pier Préfontaine a ajouté à la faste journée de samedi de l’équipe masculine de vitesse, dimanche, en signant son meilleur résultat en carrière en super G à Garmisch-Partenkirchen, Allemagne.

La skieuse de 23 ans, de Saint-Sauveur, a offert une course déterminée malgré la faible visibilité et les conditions de piste glacée pour se hisser en 16ème position, son meilleur classement de la saison, toutes disciplines confondues et son premier top 30 en super G de Coupe du monde.

«Wow. C’était fantastique. Excellent même, a dit Hugues Ansermoz, entraîneur-chef de l’équipe féminine. Le parcours était rapide et ardu. C’est son meilleur résultat, toutes disciplines confondues. Vraiment excitant.»

Le résultat survient une journée après que Jan Hudec, Erik Guay et Ben Thomsen aient terminé 1-3-5 en descente à Chamonix, France.

«Je suis contente. Ce sont les premiers points que j’obtiens cette saison en Coupe du monde en super-G. C’est un résultat qui fait du bien, a dit Préfontaine.

«La surface n’était pas très belle, elle était glacée et plutôt cahoteuse. Comme je ne partais pas dans les premières, je regardais les filles à la télé et je voyais qu’elles avaient beaucoup de mal. Elles passaient toutes de justesse. Je me suis donc lancée à fond en me disant ça passe ou ça casse. J’ai failli prendre le bord quelques fois, mais ça a finalement passé», a expliqué Préfontaine.

L'Américaine Julia Mancuso a triomphé en 1:20.50. L’Autrichienne Anna Fenninger a fini deuxième (1:20.63) et Tina Weirather du Liechtenstein, troisième (1:20.95).

Larisa Yurkiw d'Owen Sound et Kelly VanderBeek de Kitchener se sont classées respectivement 36ème et 38ème, dimanche.

Préfontaine, surtout connue comme skieuse de slalom géant, a connu de très bons entraînements, mais n’arrivait pas à décrocher les résultats espérés durant la saison de Coupe du monde 2011-12.

Dimanche, face à un parcours glacé, cahoteux et un froid intense, les choses se sont corsées quand la visibilité sur la piste Kandahar s’est empirée, passant d’un extrême à l’autre, du soleil aveuglant aux ombrages perturbateurs.

Quatre des six premières skieuses ne sont pas parvenues à terminer leur course et plusieurs grands noms sont tombés au combat dont la superstar américaine Lindsey Vonn et la Slovène Tina Maze.

«C’était vraiment difficile, cahoteux et glacé par endroit, de dire Préfontaine qui a franchi l’arrivée en une minute, 22.03 secondes. Je savais que la course serait inégale et j’ai décidé de foncer en parvenant à demeurer en piste. Je suis très heureuse parce que ce sont mes premiers points en super G.»

Ansermoz a mentionné que Préfontaine a fait preuve d’un grand talent et d’une profonde détermination au passage de chaque porte et surtout en demeurant en piste.

«Elle a été sublime au sommet, très bonne. Puis, à la section mortelle pour plusieurs filles dont Lindsey, elle s’en est tirée à merveille et a skié avec contrôle, a ajouté Ansermoz. Elle n’a jamais cessé de se battre.»

America Votes
The latest polls, breaking news and analysis on the U.S. election from HuffPost’s Washington, D.C. bureau