NEWS
02/05/2012 12:56 EST | Updated 04/06/2012 05:12 EDT

Le Parti québécois veut que le VG examine le projet de train de l'Est

MONTRÉAL - La Parti québécois souhaite que le vérificateur général mette son nez dans le projet de construction du train de l'Est de Montréal.

Dimanche à Montréal, plusieurs députés péquistes de la région de Lanaudière et de l'est de l'île de Montréal ont exprimé leur colère quant aux dépassements de coûts et aux retards qui minent le projet.

Ils ont aussi critiqué la gestion du gouvernement de Jean Charest dans ce dossier.

Le porte-parole péquiste en matière de Transports, Nicolas Girard, a rappelé que le projet, annoncé en 2006, coûtera 800 millions $ aux contribuables, alors qu'il était d'abord évalué à 300 millions $.

De son côté, la députée de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger, a souligné que les six années de retard de la ligne de train, qui devait être sur les rails en 2008 et dont l'ouverture est maintenant prévue pour 2014, constituent un obstacle au développement économique de l'est de Montréal.

M. Girard a ajouté que le vérificateur général doit se pencher sur le projet, notamment en raison des explications fournies par la présidente du Conseil du trésor, Michelle Courchesne.

Le député de Gouin estime que la crédiblité de cette dernière est entachée par son rôle dans le «scandale des garderies», où elle a été accusée de favoritisme dans l'attribution de places.