NEWS
02/08/2012 09:13 EST | Updated 04/09/2012 05:12 EDT

CAE enregistre des profits et des revenus accrus au troisième trimestre

MONTRÉAL - Le fabricant montréalais de simulateurs de vol CAE (TSX:CAE) ne croit pas que sa division de produits militaires soit menacée, même si les commandes demeurent réduites en raison des coupes budgétaires, particulièrement aux États-Unis.

Selon le président et chef de la direction Marc Parent, les perspectives de croissance sont liées aux plateformes militaires et celles de CAE tiennent le coup jusqu'à maintenant.

«Nous n'avons pas encore vu de réductions importantes, y compris dans les prévisions budgétaires américaines, qui auraient un effet sur nos activités», a-t-il déclaré mercredi lors d'une conférence téléphonique visant à discuter des résultats du troisième trimestre.

CAE a ainsi fait état d'un bénéfice net en hausse de 18 pour cent au troisième trimestre, alors que le fabricant montréalais a profité d'une hausse de la demande tant dans les secteurs civil que militaire.

Ses profits se sont ainsi élevés à 45,6 millions $, ou 18 cents par action, comparativement à 38,5 millions $, ou 15 cents par action pour la période correspondante de l'année précédente. Ses revenus ont crû de 10 pour cent, à 453,1 millions $.

Les analystes consultés par Thomson Reuters s'étaient attendus à un bénéfice de 17 cents par action et des revenus de 468 millions $.

M. Parent a soutenu que le niveau d'activité du marché de l'aviation civile demeure élevé dans toutes les régions. Il a souligné une incertitude liée aux «retards» dans les appels d'offres militaires, mais affirmé que la compagnie avait remporté des contrats avec d'«importants clients» de la défense au cours du trimestre.

«Les commandes ont été un peu moins nombreuses que prévu au cours du trimestre, non pas parce que des opportunités d'affaires ont disparu, mais majoritairement en raison d'octroi moins rapide de contrats et des délais d'approvisionnement plus importants», a-t-il déclaré.

CAE avait annoncé à la mi-janvier avoir décroché une série de contrats militaires d'une valeur de plus de 100 millions $, notamment de la part du ministère de la Défense du Canada.

CAE a aussi obtenu un contrat de la part de Professional Way en Malaisie sur les services de soutien à long terme d'un simulateur de vol AW139 et un autre portant sur le développement de deux simulateurs de maintenance Tornado pour la Force aérienne allemande et la Royal Air Force.

La compagnie a vendu 11 simulateurs de vol au troisième trimestre pour un total de 30 commandes au cours des neuf premiers mois, ce qui dépasse le nombre total de ventes de simulateurs annoncées au dernier exercice.

«Les gros joueurs du marché de l'aérospatial civil continuent de soutenir nos perspectives de croissance encourageantes et de marges bénéficiaires plus importantes», a mentionné M. Parent, parlant principalement de la croissance du transport aérien et du renouvellement des flottes des transporteurs aériens.

CAE compte des activités en modélisation, simulation et formation pour les secteurs de l'aviation civile et de la défense. La société compte plus de 7500 employés dans plus de 100 sites et centres de formation répartis dans plus de 20 pays.

À la Bourse de Toronto, l'action de CAE a gagné mercredi 11 cents, ou un pour cent, à 11,06 $.