NEWS
02/08/2012 11:29 EST | Updated 04/09/2012 05:12 EDT

Le rythme des mises en chantier a légèrement ralenti au pays, et chuté au Québec

OTTAWA - Le rythme des mises en chantier a ralenti légèrement au pays en janvier, en raison de baisses marquées au Québec et dans les provinces de l'Atlantique, a fait savoir mercredi la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

L'agence a précisé que le niveau désaisonnalisé annualisé de mises en chantier était de 197 900 en janvier, en baisse par rapport aux 199 900 annoncés en décembre.

Au Québec, le rythme de la construction résidentielle a reculé de plus de 30 pour cent en janvier pour les centres de 10 000 habitants et plus. Quelque 1712 mises en chantier ont été enregistrées en janvier, contre 2516 pour la même période en 2011.

Les données désaisonnalisées tentent d'adoucir les variations mensuelles et de calculer un total annuel comme si le niveau de janvier se poursuivait sur douze mois.

Toujours dans la province, à l'exception des régions de Sherbrooke et de Trois-Rivières, toutes les régions métropolitaines ont accusé des pertes. Les résultats étaient cependant plus mitigés dans les grandes agglomérations.

«Un certain relâchement du marché de la revente en 2011 ainsi que la popularité des copropriétés durant cette même période ont contribué à ce résultat», explique Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL.

Dans la catégorie des logements collectifs, une baisse notable de 35 pour cent a été enregistrée en janvier.

Le nombre de mises en chantier lancées en janvier au pays était ainsi de 12 950.

Le niveau désaisonnalisé annualisé de mises en chantier dans les centres urbains s'est abaissé de 2,8 pour cent, pour se porter à 176 600. Les maisons individuelles reculaient de 7,8 pour cent, tandis que les logements collectifs — soit les maisons jumelées et en rangée ainsi que les appartements —, affichaient une hausse de 0,4 pour cent.

Pour le Québec et les provinces de l'Atlantique, les niveaux désaisonnalisés annualisés de mises en chantier dans les centres urbains se sont abaissés respectivement de 34,4 pour cent et de 35, 4 pour cent.

Sur la même base, les mises en chantier dans les régions rurales au pays ont été estimées à 21 300 en janvier.

Selon la SCHL, le déclin de la construction résidentielle au mois dernier est attribuable tant au segment des maisons individuelles qu'à celui des logements collectifs, soit les maisons jumelées et en rangée et les appartements.