NEWS
02/08/2012 01:19 EST | Updated 04/09/2012 05:12 EDT

Nokia annonce 4000 suppressions d'emplois et le transfert d'usines vers l'Asie

HELSINKI - Le fabricant finlandais de téléphones mobiles Nokia a annoncé mercredi 4000 nouvelles suppressions d'emplois et la relocalisation en Asie d'usines d'assemblage situées en Europe.

Les nouvelles suppressions d'emplois, qui font suite aux quelques 10 000 annoncées l'an dernier, seront réparties dans trois usines en Finlande, au Mexique et en Hongrie.

La restructuration se poursuit et «il n'y aura plus d'assemblage de téléphones dans (les) usines en Europe», a déclaré un porte-parole de Nokia, James Etheridge.

«Nous prévoyons de concentrer l'assemblage des produits dans nos usines où sont basés la majorité de nos fournisseurs», a-t-il ajouté, afin de renforcer la compétitivité de la compagnie.

Autrefois leader sur le marché de la téléphonie mobile, Nokia fait face à la forte concurrence du iPhone d'Apple et des appareils utilisant le système Android de Google.

Selon Neil Mawston de la firme Strategy Analytics, Nokia suit un mouvement engagé il y a plusieurs années déjà par d'autres fabricants comme Samsung, Motorola ou Sony Ericsson, qui avaient autrefois de grandes usines d'assemblage en Europe.

«C'est vraiment imparable. Essentiellement parce que les coûts du travail, fonciers, et autres coûts associés sont beaucoup moins élevés en Asie. L'Asie est aussi beaucoup plus près du plus grand bassin d'utilisateurs aujourd'hui, donc du point de vue de l'offre et de la demande, l'Asie apparaît plus attrayante que l'Europe», ajoute Neil Mawston.