NEWS
02/08/2012 04:41 EST | Updated 04/09/2012 05:12 EDT

Sarkozy: "La solution n'est jamais militaire", même contre le nucléaire iranien

PARIS - "La France ne transigera pas avec la sécurité d'Israël", a promis mercredi soir le président Nicolas Sarkozy, en exhortant cependant l'Etat hébreu à renoncer à attaquer les installations nucléaires iraniennes.

"La solution n'est jamais militaire", a considéré le chef de l'Etat, en plaidant pour des sanctions supplémentaires contre le régime de Téhéran, et notamment un embargo strict sur le pétrole iranien, lors du discours du dîner du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France).

La France veut que "les dirigeants de ce pays comprennent qu'ils ont franchi la ligne rouge" mais elle souhaite aussi "rassurer les dirigeants israéliens pour que l'irréparable ne soit pas commis".

"L'acquisition de l'arme atomique par l'Iran est inacceptable", a réaffirmé Nicolas Sarkozy. "Israël doit savoir qu'elle ne sera pas seule dans ce combat pour la sécurité", a-t-il promis. "La disparition d'Israël (...) serait un recul effrayant de l'histoire". AP

sc-cb/cov