NEWS
02/08/2012 03:28 EST | Updated 04/09/2012 05:12 EDT

Sénégal: Nouveaux affrontements entre policiers et opposants au gouvernement

DAKAR, Sénégal - Les forces de sécurité sénégalaises et des opposants au gouvernement se sont affrontés mercredi dans la ville de Thiès, où le président sortant devait tenir un rassemblement dans le cadre de sa campagne électorale.

Selon la station de radio locale Sud FM, le convoi de 85 voitures transportant le président Abdoulaye Wade n'avait pas encore franchi les 70 km qui séparent Thiès de Dakar, la capitale du Sénégal, que déjà cinq des véhicules avaient été attaqués à coups de pierres par des manifestants.

Des témoins ont raconté à l'Associated Press que les manifestants avaient essayé de bloquer une route importante afin d'empêcher le dirigeant de 85 ans et son entourage de se rendre à destination, mais que la police les avait bombardés de grenades lacrymogènes.

Les opposants sont descendus dans les rues pour dénoncer la candidature de M. Wade aux prochaines élections présidentielles, qui doivent avoir lieu le 26 février. En dépit de son âge avancé, le leader souhaite être élu pour une troisième fois même si la Constitution du Sénégal a été amendée après sa première victoire en 2000 pour limiter le nombre de mandats à deux.

Les affrontements entre les opposants au dirigeant sénégalais et les forces de l'ordre se sont multipliés depuis que le plus haut tribunal du pays a décrété le 27 janvier qu'Abdoulaye Wade avait le droit de briguer un troisième mandat.

Le Sénégal est considéré comme un modèle de stabilité et de démocratie dans une région où les pays ont souvent été le théâtre de coups d'État après avoir obtenu leur indépendance de la France dans les années 1960.