NEWS
02/08/2012 11:51 EST | Updated 04/09/2012 05:12 EDT

Theratechnologies a encaissé des pertes de 1,7 million $ au quatrième trimestre

MONTRÉAL - Les actions de Theratechnologies (TSX:TH) ont lourdement chuté, mercredi, après que la société pharmaceutique montréalaise eut annoncé avoir perdu 1,7 million $ au quatrième trimestre.

L'entreprise a subi une perte nette de trois cents par action au cours de la période de trois mois terminée le 30 novembre. Lors du même trimestre un an plus tôt, elle avait enregistré un bénéfice net de 21,3 millions $, ou 35 cents par action.

Même si ses résultats ont dépassé les attentes des analystes, Theratechnologies a vu ses actions glisser à la Bourse de Toronto, où elles ont terminé la séance à 2,26 $, en baisse de 36 cents, ou près de 14 pour cent, par rapport à leur précédent cours de clôture. Au cours de la dernière année, le titre de la société a culminé à 5,80 $.

Les revenus de Theratechnologies ont atteint 4,4 millions $ au quatrième trimestre, en forte baisse par rapport à ceux de 26,7 millions $ de la même période de l'exercice précédent, alors que l'entreprise avait reçu un paiement d'étape de 25 millions $ relié à l'entente passée avec EMD Serono sur les ventes du produit Egrifta.

Les analystes avaient dit s'attendre à une perte nette de six cents par action sur des revenus de 3,3 millions $ durant le trimestre.

Les dépenses nettes en matière de recherche et développement pour le trimestre ont baissé de 36 pour cent, à 2 millions $, alors que les dépenses générales et d'administration ont chuté à 1,8 million $.

Les frais de développement des marchés et des ventes ont reculé de 30 pour cent, à 530 000 $.

Sur l'ensemble de l'exercice, la compagnie a perdu 17,7 millions $, ou 29 cents par action, alors qu'elle avait enregistré un bénéfice net de 8,9 millions $, ou 15 cents par action, en 2010.

Les frais de recherche et développement ont atteint 10,9 millions $ pour l'exercice 2011, en baisse de 21,8 pour cent par rapport à ceux de 14 millions $ de 2010. Cette diminution découle de la restructuration en juin des activités de l'entreprise, qui a choisi de se tourner davantage vers des partenaires extérieurs des secteurs privé et public.

La restructuration s'est tout d'abord traduite par la mise à pied de 24 employés, soit le quart de la main d'oeuvre de la société. Depuis, 37 autres travailleurs ont été licenciés.

Theratechnologies cherche à économiser quelque 10 millions $ en 2012.

Le président et chef de la direction de Theratechnologies, John-Michel Huss, a indiqué que 2011 avait été une année de changements et de transformation pour l'entreprise.

«Nous avons réalisé des progrès appréciables sur plusieurs fronts, alors que nous avons continué à maximiser les potentialités commerciales d'Egrifta et à travailler au développement d'un facteur de libération de l'hormone de croissance de deuxième génération», a-t-il déclaré.