NEWS
02/08/2012 02:27 EST | Updated 04/09/2012 05:12 EDT

Une pétition est lancée pour freiner les coupes à la Garde côtière

OTTAWA - Le Nouveau Parti démocratique poursuit sa lutte afin de dénoncer les compressions budgétaires à la Garde côtière canadienne, en s'associant au syndicat des officiers de communications maritimes.

Une pétition en ce sens a été lancée mercredi, à Ottawa, afin d'amener le gouvernement conservateur à revenir sur cette décision de fermer les centres de recherche et de sauvetage maritimes de Québec et de Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador. Par ailleurs, d'autres centres subissent des compressions. Par exemple, du personnel absent n'est pas remplacé, comme c'est le cas à Les Escoumins.

Le NPD estime que ces compressions menacent la vie de pêcheurs et d'autres marins, en plus de mettre en péril l'écosystème marin.

Le député gaspésien Philip Toone dénonce la décision du gouvernement qui s'attaque, selon lui, aux régions.

M. Toone estime que le slogan des conservateurs au cours de la dernière campagne électorale, «Les régions au pouvoir», a été mal compris par le gouvernement.

Selon lui, les régions sont en train de payer très cher au niveau des compressions budgétaires. Le député néo-démocrate soutient que les compressions à Pêches et Océans ont été beaucoup plus élevées que dans la plupart des autres ministères.

La pétition pancanadienne demande au gouvernement conservateur de renoncer aux compressions budgétaires au sein de la Garde côtière.

Elle est disponible sur le site Internet du député Philip Toone. Elle sera présentée devant la Chambre des communes au cours des prochains mois.