NEWS
12/03/2016 15:51 EST | Updated 12/04/2017 00:12 EST

Zupancic et Margelidon sauvent la journée de l'équipe canadienne

Les Canadiens Kelita Zupancic et Arthur Margelidon ont été les seuls à obtenir un classement lors de la deuxième journée de compétition du Grand Chelem de judo de Tokyo, samedi au Japon.

Zupancic,dans la catégorie des moins de 70 kg, s'est classé au cinquième rang, tandis que Margelidon (-73 kg) a pris la septième position.

Kelita Zupancic a commencé sa journée avec un laissez-passer au tableau de qualifications.

Elle a ensuite gagné par ippon contre la Brésilienne Nadia Merli, puis par yuko face à la Française Fanny Estelle Posvite.

La judoka de Whitby, en Ontario, a encaissé sa première défaite en demi-finale lorsque la Japonaise Arai Chizuru, éventuelle médaillée d’argent, l’a emporté par ippon.

Finalement, dans son combat pour l’obtention d’une médaille de bronze, Kelita Zupancic s’est aussi inclinée par ippon, cette fois face à la Vénézuélienne Elvismar Rodriguez.

« C’était son premier tournoi depuis les Jeux olympiques de Rio. Même si elle a manqué le podium, elle a eu une très bonne journée. Elle a battu Posvite, la médaillée de bronze des mondiaux de l’an passé », a précisé l’entraîneur-chef de l’équipe nationale, Michel Almeida.

Chez les moins de 63 kg, Catherine Beauchemin-Pinard a gagné par ippon contre l’Allemande Nadja Bazynski en seulement 35 secondes avant de se faire montrer la porte de sortie par ippon par l’Autrichienne Kathrin Unterwurzacher, future championne de la compétition.

Beauchemin-Pinard a pris part à l’événement dans une catégorie de poids plus élevée qu’à l’habitude, elle qui évolue généralement chez les moins de 57 kg.

La Saguenéenne Stéfanie Tremblay a été éliminée dès le premier tour, ayant perdu par waza-ari contre la Brésilienne Yanka Pascoalino.

Retour réussi pour Margelidon

Le Montréalais Arthur Margelidon, chez les moins de 73 kg, peut dire mission accomplie.

Le judoka effectuait un retour à la compétition, après s’être fracturé la tête du radius cet été avant les Jeux de Rio, ce qui avait mis fin à son rêve olympique.

Margelidon a d’abord bénéficié d’un laissez-passer au premier tour.

« Il a commencé avec une solide performance en battant (par waza-ari) le Japonais Riki Nakaya, double champion du monde et médaillé d’argent aux Jeux olympiques de Londres », a avoué l’entraîneur Almeida.

En quart de finale, il a perdu à cause d'une pénalité contre le Belge Dirk Van Tichelt.

Au repêchage, il a terminé son parcours sur une défaite par waza-ari contre le Russe Musa Mogushkov.

« Il a eu deux combats très serrés, mais il a finalement perdu les deux », a ajouté Almeida.

De son côté, l’Ontarien Bradley Langlois, d’Oshawa, a perdu son seul combat du jour face au Mongol Batgerel Battsetseg. Le Canadien s'est fait servir deux pénalités.

Étienne Briand (-81 kg), de Sept-Îles, a terminé l’événement avec une fiche d’une victoire et une défaite.

Il a gagné par ippon contre le Thaïlandais Masyuki Terada et il a perdu par yuko face à l’Allemand Dominic Ressel.

Le Montréalais Louis-Krieber Gagnon sera de la dernière journée de compétition dans la catégorie des moins de 90 kg dimanche.