NEWS
02/15/2017 15:14 EST | Updated 02/16/2018 00:12 EST

Noirs en affaires dans l'Ouest

À l'occasion du mois de l'histoire des Noirs, nous soulignons l'apport de membres des communautés noires à l'économie de l'ouest du Canada.

Découvrez le parcours de quatre entrepreneurs, des histoires qui illustrent leur détermination mais aussi l'ingéniosité qu'ils ont mis à profit pour enrichir nos collectivités. Une série diffusée du 21 au 25 février.

Le Manitoba : terre accueillante pour les entrepreneurs noirs

De nombreux membres de la communauté noire du Manitoba souhaitent se lancer en affaire, selon le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM). Le nombre de clients bénéficiant des services du CDEM, un organisme qui offre des formations ainsi qu'un soutien économique à ceux avides de démarrer une entreprise, a triplé en 10 ans, passant de huit en 2006 à 24 en 2016, et 80 % d’entre eux sont originaires de l’Afrique. L'entrepreneur Désiré Kammogné, qui a immigré au Manitoba il y a 20 ans, a eu recours aux services du CDEM afin de mettre en œuvre un site d’achat et d’hébergement de domaines web. Un reportage à voir le 21 février.

Céline Moukoumi brille dans le monde du transport routier

Céline Moukoumi est audacieuse et fait bouger les choses. La Française d'origine cap-verdienne est directrice des opérations de l'entreprise de transport Q-Line Trucking dont les camions sillonnent les autoroutes de l'Amérique du Nord. L'entreprise se spécialise dans le transport de produits agricoles et miniers. À 33 ans, Mme Moukoumi est à la fois la seule femme et l'unique personne noire parmi les dirigeants de la société qui compte 550 employés. Elle a rapidement progressé dans la hiérarchie.​ ​« Personne ne fait allusion au fait que je sois une femme de couleur ou que je sois une jeune femme dans l'industrie du transport », dit-elle. Un article à lire le 22 février.

De l’Afrique à l’Alberta, refaire sa vie dans un conteneur

C’est en consultant sa facture exorbitante d’électricité qu'Aurélien Balondona, Camerounais d’origine, a débuté sa carrière entrepreneuriale. Il s’est demandé pourquoi les maisons canadiennes étaient aussi mal isolées, malgré qu’elles affrontent de rudes températures hivernales tous les ans? Il s’est rappelé que chez lui, au Cameroun, des employés du secteur pétrolier étaient parfois logés temporairement dans des conteneurs. « Une fois scellés, on peut noyer des conteneurs dans l’océan et pas une goutte d’eau n’y pénètre! », s’exclame Aurélien Balondona. Alors, pourquoi ne pas fabriquer des maisons avec… des conteneurs? À ne pas manquer le 23 février.

Un amour de Mama : Jeanne Zita prend charge de sa communauté

Jeanne Zita vit à Surrey et est présidente de la communauté congolaise, la plus importante communauté noire francophone en Colombie-Britannique. Elle est également chef de sa propre entreprise. Cette femme est arrivée au Canada comme réfugiée avec ses enfants. Il a fallu 11 ans pour qu'elle obtienne son statut de résidente permanente. Elle est très connue dans la communauté africaine, notamment sous le nom de Mama Jeanne. Un reportage diffusé le 24 février.

Ngoné Dione ou la passion sans borne pour la coiffure

Ngoné Dione a une passion sans borne pour les cheveux. La propriétaire de deux salons de coiffure africaine est d'ailleurs une pionnière dans le domaine à Saskatoon. Née d'une mère guinéenne et d'un père sénégalais, Ngone Dione est arrivée à Saskatoon en 1997. Elle a tout de suite commencé à exercer sa passion.​ ​Malgré des débuts difficiles, son salon House of Braids est devenu un carrefour incontournable surtout pour les nouveaux arrivants à Saskatoon​. « Ce n'est pas juste un salon, c'est une communauté », déclare Mme Dione. À lire le 25 février.