NEWS
03/27/2017 18:28 EDT | Updated 03/28/2018 01:12 EDT

Andrew Scheer tente de séduire les producteurs agricoles de la région

Après le passage du député conservateur Maxime Bernier, un autre candidat à la direction du Parti conservateur du Canada a courtisé les électeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le député saskatchewanais Andrew Scheer s'est rendu dans une ferme laitière d'Alma, lundi, pour convaincre des producteurs agricoles qu'il est le meilleur candidat pour défendre la gestion de l'offre. Auprès de ces électeurs, les propos d'Andrew Scheer ont, sans surprise, été mieux accueillis que ceux de Maxime Bernier, qui prône plutôt l'abolition du système.

« J'appuie les familles, les producteurs, les gens qui travaillent très très fort chaque jour pour s'assurer que les Canadiens aient des produits de très grande qualité. C'est un mode de vie, c'est la vitalité de nos régions », a affirmé Andrew Scheer devant une quinzaine de producteurs agricoles de la région.

« Avec les négociations qui nous pendent au bout du nez avec les États-Unis, un candidat qui défend la gestion de l'offre avec le ton que M. Scheer a donné, c'est rassurant pour l'organisation », estime Mario Théberge, président régional de l'Union des producteurs agricoles

Si le discours d'Andrew Scheer plaît à ces agriculteurs, Hendrick Larouche émet toutefois certaines réserves. « Son gros défi, s'il est élu chef, ça va être de rallier le parti, de rallier tous les membres. Je pense que ça va être assez difficile », selon propriétaire de la Ferme A. Larouche et fils.

Quoi qu'il en soit, les producteurs promettent de faire pression sur le gouvernement libéral actuel pour s'assurer de ne pas devenir une monnaie d'échange si l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) devait être modifié.

D'après les informations de Mélissa Paradis